facebook twitter
FR | EN

Documentaire et télévision : rapports contre nature ?

Mardi, le 30 septembre à 19h00
Maison de la Réalisation
3480, rue Saint-Denis – M° Sherbrooke

Pour les membres de DOC-Québec et de l’ARRQ : $8.00
Pour les non-membres : $10.00

Nombre de places limité, pensez à réserver ! info@docquebec.ca

Les Documentaristes du Canada (DOC-Québec) vous invitent à une rencontre avec deux des plus importants diffuseurs télévisuels de documentaires, Radio-Canada et Canal D.

Georges Amar, réalisateur et coordonnateur des grands reportages et documentaires à Radio-Canada et Jean-Pierre Laurendeau, vice-président à la programmation à Canal D, nous parlerons de leur chaîne et de la place du documentaire dans leur programmation. Ils nous expliqueront ce qu’ils cherchent, mais aussi ce qu’ils ne cherchent pas, en terme de contenu et de formats. Ils aborderont également les perspectives de programmation dans le contexte évolutif des nouvelles plateformes de diffusion.

Cette présentation nous conduira à poser la question sur la nécessaire collaboration entre les documentaristes et la télévision : est-elle vraiment un rapport contre nature ?

Georges Amar, coordonnateur du service Documentaires de Radio-Canada, est aussi un réalisateur émérite. Après un baccalauréat en mathématiques, il a été successivement participant de la Course autour du monde en 82, cinéaste à l’ONF, réalisateur à l’émission Le Point puis à Zone Libre et enfin à l’émission Enquête de Radio-Canada.

Titulaire d’une maîtrise en communication, Jean-Pierre Laurendeau possède près de trente ans d’expérience dans le monde des médias. D’abord producteur à JPL Productions, il devient chef de service/production à Télé-Métropole, dans les années 80. Après avoir été vice-président à la programmation de MusiMax et conservateur des archives télévisuelles pour la Cinémathèque québécoise, où il met sur pied le secteur télévision, Jean-Pierre Laurendeau occupe depuis bientôt quatre ans les fonctions de vice-président à la programmation de Canal D, en plus d’enseigner à la section Télévision et Documentaire de l’INIS.

Commentaire non disponible.