facebook twitter
FR | EN

L’APFTQ déçue du budget fédéral

L’Association des producteurs de films et de télévision du Québec (APFTQ), au lendemain du budget fédéral, reproche au gouvernement de ne pas voter de nouveaux fonds destinés au cinéma et à la coproduction. L’industrie avait pourtant, d’une seule voix, réclamé des enveloppes accrues.Claire Samson, présidente générale de l’APFTQ, se dit profondément déçue. «Nous avons pourtant démontré qu’une injection de 50 millions de dollars dans le cinéma au Canada est nécessaire pour relancer cette industrie, soit 30 millions pour la création d’un fonds de coproduction, 15 millions pour une majoration minimale du Fonds du long métrage du Canada et cinq millions pour un fonds consacré au long métrage documentaire destiné aux salles», a-t-elle affirmé.Selon l’APFTQ, il s’agit d’un dossier majeur pour la culture canadienne, d’autant qu’après une période faste, on assiste à une diminution des films produits et à une baisse des parts de marché en salles. La création d’un fonds de coproduction s’imposerait comme une piste de solution. Quant à la création d’un fonds spécifique au documentaire destiné aux salles, un genre qui connaît une recrudescence à travers le monde, elle exige une contribution fédérale. Les requêtes de l’APFTQ sont demeurées lettre morte à Ottawa lors des trois derniers budgets.

Comments are closed.